Analyses du processus électoral du Sénégal

Sénégal : Redécoupage partisan, opaque et arbitraire de la carte électorale de la Présidentielle de 2019. Le « Gerrymandering » la clé de la victoire de Macky Sall au 1er tour
Étude sur le processus électoral de la présidentielle de 2019 au Sénégal: Leçons et préconisations pour la présidentielle de 2024
Sénégal - Présidentielle de 2024 : Plus d’1 500 000 inscriptions illégales. Manque de transparence et de fiabilité du fichier électoral. Saisissez la Cour de justice de la CEDEAO.
Sénégal – Présidentielle 2024 : 2 000 000 d’électeurs risquent d’être privés de vote. À terme, plus de 4 000 000 de Sénégalais. Saisir la cour de justice de la CEDEAO est un impératif
Sénégal - Présidentielle 2024 : 9 jours de révision des listes électorales, et déjà 2 037 176 Sénégalais privés d’exercer leur droit de vote. La saisine en procédure accélérée de la cour de justice de la CEDEAO s’impose.
Sénégal : Aucun Sénégalais n’est assuré de pouvoir exercer son droit de vote à la présidentielle de 2024, à moins d’être.…
Sénégal : La révision exceptionnelle des listes électorales ne sera sans doute pas organisée. 3ème acte de manipulation de la présidentielle de 2024
Sénégal-Présidentielle 2024 : Collecte de données personnelles de 1 500 000 électeurs. Le parti politique au pouvoir encore dans l’illégalité au vu et au su de l’autorité de protection des données.
Sénégal : Démarchage de 1 500 000 électeurs par le parti politique au pouvoir. 2ème acte de manipulation de la présidentielle de 2024
Sénégal : Non organisation de la révision ordinaire des listes électorales en 2023. Premier acte de manipulation de la présidentielle de 2024.